Les Experts reçoivent Sophie Rohonyi (DéFI) et Marc-Jean Ghyssels (PS)

BX1
7 Apr 202454:07

Summary

TLDRIn this episode of 'Les Experts,' the hosts discuss the current political tensions and legislative blockages within the majority parties in Belgium, particularly focusing on the animal welfare code and its controversial aspects. The conversation delves into the impact of these issues on the upcoming elections, the role of political parties in facilitating or obstructing democratic processes, and the broader implications for Belgian society. The guests emphasize the importance of clear, long-term visions in politics and the necessity for parties to work diligently to address pressing matters, despite short-term political games. The episode also touches on the broader challenges facing the European Union, the rise of populism, and the need for a more unified and effective approach to sovereignty and policy-making within the EU.

Takeaways

  • 📚 The discussion revolves around the current political situation in Belgium, particularly focusing on the majorities and the challenges faced by the European Parliament.
  • 🤝 The panel includes a variety of guests, such as journalists, political scientists, and politicians, who provide diverse perspectives on the topics discussed.
  • 📈 There is a concern about the potential impact of the rise of populism on the European Parliament and the future of Europe, with discussions on sovereignty and democratic values.
  • 🚫 The issue of animal welfare and the controversial decision to bury the animal welfare code without discussion is highlighted, reflecting the complexities of political decision-making.
  • 🎓 The impact of the COVID-19 pandemic on students and the debate over the landscape decree are discussed, emphasizing the need for adaptability and understanding in policy-making.
  • 🌿 Environmental concerns, including the establishment of low-emission zones and the transition to electric vehicles, are addressed, with considerations of social and economic implications.
  • 👩‍💼 The importance of women in politics is acknowledged, with a focus on the appointment of the first female Prime Minister of the Democratic Republic of Congo.
  • 📺 The role of media in shaping public opinion and the perception of Europe is discussed, with suggestions for improving the communication of European values and achievements.
  • 🌍 The conversation touches on the broader challenges faced by Europe, including migration, climate change, and security issues, emphasizing the need for a unified response.
  • 📖 The Foire du Livre (Book Fair) is mentioned as an opportunity for book lovers and creators to connect and engage in discussions about Europe and other topics.
  • 🏆 The pride in local culture and sports is evident, with mentions of local events and the importance of community engagement and support.

Q & A

  • What is the main issue being discussed in the beginning of the transcript?

    -The main issue being discussed is the tensions between majority parties and the blocking of the animal welfare code by the PS (Parti Socialiste) in the Walloon Federation's Parliament, fearing amendments concerning stunning before slaughter.

  • What is the journalist Vincent Liévin's view on the political games played by parties in the context of the animal welfare code?

    -Vincent Liévin believes that these political games are disconnected from citizens and that parties are not aware of the long-term vision required for such issues. He also mentions that these games offer an 'autoroute' to extremists.

  • How does Sophie, the political scientist, view the situation in the context of pre-electoral tensions?

    -Sophie considers it normal for there to be tensions within majority parties during pre-electoral periods. She mentions that each party tries to distinguish itself and that the animal welfare code is important, but the approach to block and avoid fundamental questions is problematic.

  • What is Marc Jean Guzels' perspective on the accusations against the PS for blocking texts in various parliaments?

    -Marc Jean Guzels argues that the situations in Brussels and Wallonia are different. He mentions that in Brussels, the Minister-President is responsible for the government and has chosen not to present a text that could cause problems for the majority, which he does not see as undemocratic.

  • What is the significance of the debate on stunning before slaughter in the context of the animal welfare code?

    -The debate on stunning before slaughter is significant because it highlights the conflict between political strategies and animal rights. Despite previous debates and a majority not in favor of stunning, the issue has resurfaced due to new elements such as the European Court of Human Rights' ruling and the COVID-19 situation.

  • What is the role of the European Court of Human Rights' ruling in the current debate?

    -The European Court of Human Rights' ruling stated that stunning an animal before slaughter does not infringe on the freedom of religion, which adds a new dimension to the debate and could potentially influence the future direction of the animal welfare code.

  • How does the discussion around the 'paysage' decree relate to the concerns of students and the COVID-19 pandemic?

    -The 'paysage' decree is being reconsidered due to the impact of the COVID-19 pandemic on students. The concern is that the decree, as it stands, could disadvantage a significant number of students who have been affected by the pandemic and its disruptions to their education.

  • What is the position of the Defi party on the animal welfare code?

    -The Defi party supports the animal welfare code, considering it innovative and necessary. They are critical of the PS for their perceived inconsistency in supporting the code initially but then blocking it out of fear of democratic expression and potential changes during the democratic process.

  • What is the importance of the Fédération Wallonie Bruxelles in the context of the 'paysage' decree?

    -The Fédération Wallonie Bruxelles plays a crucial role as the governing body that has to make decisions regarding the 'paysage' decree. The discussions and decisions made within this governing body can have significant impacts on students and the educational landscape.

  • How does the transcript highlight the tension between political strategy and democratic principles?

    -The transcript shows a clear tension between political strategy, where parties make decisions based on electoral considerations, and democratic principles, where all voices and amendments should be heard and considered. This tension is evident in the discussions around the animal welfare code and the 'paysage' decree.

Outlines

00:00

🗣️ Political Tensions and Animal Welfare Code

The paragraph discusses the political tensions between parties in the Walloon Parliament and the controversy surrounding the animal welfare code. The Socialist Party (PS) is criticized for burying the code, fearing amendments concerning stunning before slaughter. The discussion highlights the disconnect between politicians and citizens, with the speaker advocating for clear, long-term visions and the avoidance of short-term political games. The conversation also touches on the role of democracy and the importance of addressing fundamental issues, such as animal rights and electoral strategies.

05:11

📜 Debates on Legislative Blocks and Democratic Practices

This segment focuses on the debates about legislative blocks in the Brussels and Walloon Parliaments, with specific attention on the Socialist Party's alleged electoral motives. The speakers discuss the implications of these blocks, the responsibility of the government, and the potential impact on democratic processes. The conversation also includes reflections on the role of political parties in a democratic system, the importance of addressing core issues, and the challenges of maintaining a government until the end of its term.

10:12

🤝 Cross-Party Collaboration and Democratic Accountability

The paragraph delves into the dynamics of cross-party collaboration and accountability in the context of legislative blocks. The discussion centers on the Socialist Party's actions and the potential consequences for democracy. The speakers emphasize the need for parties to uphold democratic principles and avoid prioritizing electoral gains over substantive policy debates. The conversation also highlights the importance of public debates on key issues and the risks associated with undermining democratic processes for political convenience.

15:12

🌿 Environmental Policies and Socio-Economic Impacts

This section discusses the challenges and complexities of implementing environmental policies, particularly focusing on low-emission zones. The speakers debate the balance between ecological objectives and socio-economic considerations, including the impact on vulnerable populations. The conversation addresses the need for pragmatic approaches, considering exceptions for certain individuals and the importance of economic activity. The discussion also touches on the long-term vision for environmental policies and the need for a coherent strategy that aligns with ecological goals and social justice.

20:13

📚 Book Fairs, Cultural Exchange, and Intellectual Debates

The paragraph highlights the cultural and intellectual richness of book fairs, emphasizing their importance in fostering exchanges and debates on various topics, including Europe. The speakers share their enthusiasm for participating in such events, discussing their personal projects and the value of engaging with a creative community. The conversation also touches on the broader implications of cultural events for the image of Brussels and the perception of Europe among citizens.

Mindmap

Keywords

💡European Union

The European Union (EU) is a political and economic union of 27 member countries that are located primarily in Europe. In the video, the EU is discussed as a central theme, with various speakers expressing their concerns about the future of Europe, the rise of populism, and the importance of maintaining a strong and united Europe.

💡Populism

Populism is a political approach that strives to appeal to ordinary people who feel that their concerns are disregarded by established elite groups. In the context of the video, the rise of populism is seen as a threat to the European Union, with concerns that populist parties could gain significant influence in the European Parliament, potentially leading to a blockage of its functions.

💡Sovereignty

Sovereignty refers to the full right and power of a governing body to govern itself without any interference from outside sources or bodies. In the video, the concept of sovereignty is discussed in relation to the European Union, with debates around reclaiming national or regional sovereignty and the implications this has for the future of Europe.

💡Brexit

Brexit refers to the United Kingdom's decision to leave the European Union following a referendum in 2016. The term is used in the video to illustrate the potential negative consequences of populist movements and the rejection of European integration.

💡European Parliament

The European Parliament is the directly elected legislative branch of the European Union responsible for policymaking and representing the interests of EU citizens. In the video, the European Parliament is discussed in the context of its power dynamics, its role in the EU, and the potential impact of populist parties on its functioning.

💡Environmental Policy

Environmental policy refers to the regulations and actions taken by governments to protect and manage natural resources, biodiversity, and the environment. In the video, environmental policy is mentioned in the context of the EU's efforts to address climate change and the need for a unified approach to environmental challenges.

💡Democracy

Democracy is a system of government where power is vested in the people, who rule either directly or through freely elected representatives. In the video, democracy is discussed in relation to the European Union, with emphasis on the need for a more democratic and federal Europe to address contemporary challenges.

💡Climate Change

Climate change refers to significant changes in global temperatures and weather patterns over time, often attributed to human activities such as the burning of fossil fuels. In the video, climate change is cited as one of the crises that require a collective response from European countries, emphasizing the importance of EU-level environmental policies.

💡Migration Crisis

The migration crisis refers to the large-scale movement of people across borders, often driven by conflict, persecution, or economic hardship. In the video, the migration crisis is one of the challenges that highlight the need for coordinated European action and the importance of the EU in managing such issues.

💡Terrorism

Terrorism is the use of violence, threats, or intimidation to create fear and achieve political, religious, or ideological goals. In the video, terrorism is listed as one of the crises that European countries face, underscoring the need for a united front and coordinated efforts within the EU to address security threats.

Highlights

Discussion on the current political situation in Belgium, including tensions between majority parties and the issue of the animal welfare code.

Debate on the potential impact of the upcoming elections on the political landscape and the risk of extremism.

Analysis of the political motivations behind the blocking of certain legislative texts, such as the landscape decree and the animal welfare code.

Insight into the role of political parties in shaping democratic processes and the importance of long-term vision in politics.

Discussion on the challenges faced by politicians in balancing electoral strategies and democratic responsibilities.

Analysis of the impact of the COVID-19 pandemic on the educational system and the need for adaptation.

Debate on the importance of animal rights and the international trend towards improving animal welfare.

Discussion on the role of the media in shaping public opinion and the need for fact-checking in political discourse.

Analysis of the socio-cultural and religious aspects influencing political decisions and their impact on animal welfare policies.

Debate on the need for political parties to take responsibility for their actions and the consequences on democracy and animal rights.

Discussion on the importance of transparency and accountability in government actions, particularly regarding legislative texts.

Analysis of the potential long-term effects of political decisions on the well-being of citizens and the democratic process.

Debate on the role of the European Court of Human Rights in shaping legislation related to animal welfare and religious freedoms.

Discussion on the challenges of transitioning to a low-emission zone and the potential impact on economic activity and public health.

Analysis of the socio-economic implications of environmental policies and the need for a balanced approach.

Debate on the importance of public transportation and its role in reducing air pollution and improving urban mobility.

Transcripts

play00:09

bonjour bienvenue dans le studio des

play00:11

experts pendant une heure nous allons

play00:13

passer l'actualité de la semaine en

play00:14

revue au programme des blocages dans les

play00:18

majorités également des interrogations

play00:21

sur l'Europe une dépénalisation pour

play00:23

éradiquer peut-être les trafics et

play00:25

encore une laise pas très à l'aise pour

play00:28

en parler deux élus et deux pour les

play00:30

interroger à mes côtés Vincent Liévin

play00:32

journaliste dont on retrouve chaque

play00:34

dimanche une grande interview dans 7ette

play00:37

dimanche justement bienvenue à vous et à

play00:39

vos côté Sophie politologue chercheur

play00:42

associé à l'Institut aigmont qui est

play00:44

pour la première fois sur le tableau sur

play00:46

le plateau des experts bienvenue à vous

play00:48

Sophie alors il y a encore des tensions

play00:51

entre partis de la majorité alors au

play00:54

Parlement de la Fédération Wallonie

play00:56

Bruxelles il y a il y a le décret

play00:57

paysage on se demande s'il sera annulé

play00:59

adapté é mis en pause et à la région

play01:02

mais là c'est le code du bien-être

play01:04

animal qui a été enterré par le PS cette

play01:07

semaine craignant des amendements

play01:09

concernant l'abattage avec

play01:10

étourdissement il reviendra ce texte

play01:13

sans doute après les élections deux

play01:14

exemples mais il y en a d'autres mais

play01:17

revenons sur cet enterrement du code du

play01:19

bien-être qui divise le député défill

play01:22

Jonathan de patoule à l'origine du texte

play01:24

sur l'abattage qui avait été battu au

play01:25

Parlement il y a 2 ans était dans

play01:28

bonjour Bruxelles cette semaine et

play01:30

n'entendez pas répondre favorablement à

play01:32

la demande du PS de ne pas évoquer ce

play01:35

sujet de l'abattage moi je déposerai

play01:37

peut-être pas d'amendement maintenant

play01:38

s'il y a un amendement sur la table et

play01:40

qui reprend ce que moi j'ai défendu il y

play01:42

a un an ou il y a 2 ans maintenant

play01:44

c'est-à-dire l'étourdissement avant la

play01:45

battage je vois pas pourquoi j'irai à

play01:47

l'encontre de mes convictions ce sont

play01:49

des des petits calculs politiciens que

play01:51

les citoyens aujourd'hui ne comprennent

play01:52

plus c'est un des codes les plus

play01:53

innovant en d'Europe tout le monde est

play01:54

d'accord mais ici le Parti socialiste le

play01:56

bloque en nous disant mais on a peur

play01:58

qu'un député joue son rôle de

play01:59

démocratique et dépose éventuellement un

play02:01

amendement mais c'est une honte

play02:03

franchement c'est une honte pour le

play02:04

bien-être animal c'est une honte aussi

play02:05

pour la démocratie alors Vincent lvin

play02:08

finalement au bout du compte ce code a

play02:09

bien été enterré puisqu'il y a pas

play02:11

d'accord entre les partis de la majorité

play02:13

on n parlera pas mais sur les blocages

play02:15

plus généralement quel qu'est-ce que

play02:17

vous en pensez on est vraiment

play02:19

complètement déconnecté du citoyen il y

play02:21

a ce jeu politique pour l'instant et qui

play02:23

va certainement pas s'améliorer d'ici au

play02:25

9 juin et je crois que les partis ne

play02:27

prennent pas conscience qu'en faisant ça

play02:29

ils offrent une autoroute aux extrêmes h

play02:32

et ça il faut vraiment à un moment donné

play02:34

se reprendre en main et ne pas permettre

play02:36

ce genre de situation ça veut dire

play02:38

qu'ils doivent continuer à travailler

play02:39

jusqu'au dernier moment dans jusqu'au

play02:41

dernier moment et surtout avec des

play02:42

discours clairs précis et avec une

play02:44

vision à long terme parce que plus que

play02:46

jamais on le voit dans ce dossier-ci

play02:47

mais on le voit dans deux ou trois

play02:48

autres dossiers ces derniers jours ils

play02:50

ont une vision à tellement court terme

play02:51

que les citoyens il faut enfin les

play02:53

citoyens névidemment pas idiot sophieen

play02:55

qu'est-ce que qu'est-ce que ça qu'est-ce

play02:58

que vous pensez de cette situation vous

play03:00

qui vivit à Londres mais vous suivez

play03:02

évidemment l'actualité belge et

play03:03

bruxelloise comment vous pouvez juger

play03:06

cela mais je je pense que c'est normal

play03:08

en période en période pré-électorale qui

play03:10

a des tensions dans le cadre des

play03:12

majorités au différents niveau ça fait

play03:14

partie du jeu de la démocratie la

play03:15

démocratie représentative à tous les

play03:17

niveaux donc chaque parti essaie de se

play03:19

distinguer des autres partis après je

play03:21

suis assez d'accord quand vous dites

play03:22

qu'il y a là un peu du jeu peut-être de

play03:25

l'hypocrisie que c'est pas ça peut être

play03:26

assez déconnecté des citoyens bon dans

play03:28

le cas qui nous occupe le le déc s

play03:30

plutôt le code le code du bien-être

play03:31

animal je pense que c'est important

play03:33

aussi de parler du fond uniquement

play03:35

bloquer et ne pas faire face aux

play03:38

questions de fond qui sont vraiment donc

play03:39

d'un côté on défend les droits des

play03:41

animaux on essaie d'améliorer le le

play03:44

droit sur ce plan-là et de l'autre pour

play03:46

des raisons finalement assez

play03:48

électoralistes on bloque en se disant

play03:50

que ça va avoir un impact positif sur

play03:53

les élections donc en l'occurrence dans

play03:55

dans le cas du PS je pense que le débat

play03:56

il est vraiment là-dessus parce que les

play03:59

animaux leurs droits on les améliore de

play04:01

plus en plus au niveau international

play04:02

dans différents pays c'est un débat qui

play04:04

existe depuis des années et je crois que

play04:06

pour que ce soit pour des raisons

play04:07

électoralistes ou des raisons euh

play04:09

soi-disant sociocculturell ou religieus

play04:11

limiter ses droits parce qu'on parle

play04:12

bien de ça hein abattage avec ou sans

play04:15

étourdissement qui ne fait pas partie du

play04:17

du du du bien-être mais quelque chose

play04:19

qui pourrait être rajouté limiter ses

play04:20

droits pour des raisons électoralistes

play04:22

et peut-être de de de façon sous-jacente

play04:25

socioculturelle ou religieuse c'est

play04:27

quelque chose de toute même

play04:28

problématique sur le fond je pense que

play04:30

c'est une bonne chose qu'il y a un débat

play04:31

sur le fond sur ces questions là mais

play04:32

que évidemment voilà on est dans il aura

play04:34

pas lieu il aura lieu sur ce plateau

play04:36

peut-être mais mais pas ailleurs on va

play04:38

voir ce qu'en pensent nos élus

play04:40

politiques ils sont tous les deux

play04:42

députés mais l'une est à la chambre dans

play04:44

l'opposition et l'autre est au Parlement

play04:46

bruxellois et dans la majorité l'une est

play04:48

passée par des associations avant

play04:49

d'arriver en politique et l'autre par le

play04:51

Barreau avant de se lancer en politique

play04:53

l'une est présidente du conseil des

play04:55

femmes l'autre est ancien bourgmestre

play04:57

l'une est de la périphérie et l'autre du

play04:59

du sud de Bruxelles qu'il et elle

play05:11

entrent nous accueillons donc Sophie

play05:13

Roni député fédéral défi sous le numéro

play05:17

13 on le sait depuis vendredi et Marc

play05:19

Jean guzels député bruxellois PS et lui

play05:22

sous le numéro 4 on le sait aussi depuis

play05:24

vendredi puisque vos numéros ont été

play05:26

choisis pour les différents scrutins du

play05:28

9 juin on va commencer par vous Marc

play05:30

Jean kess parce que il me semble en

play05:32

préparant l'émission JE ME rendu compte

play05:34

que que le PS é un peu au cœur de tous

play05:36

ces problèmes de blocage alors est-ce

play05:38

que le PS a décidé de bloquer toute une

play05:41

série de textes soit au Parlement

play05:42

bruxellois ou au Parlement de la

play05:44

Fédération wdeni Bruxelles dans un but

play05:46

électoraliste ce que disent vos

play05:48

adversaires mais j'ai entendu ce qui

play05:49

s'est dit avant et je ne suis pas tout à

play05:51

fait d'accord sur sur l'analyse qui est

play05:53

faite parce que c'est deux situations

play05:54

totalement différentes à Bruxelles on a

play05:56

le ministre président qui est

play05:57

responsable du gouvernement jusqu'au au

play05:59

bout de la législature avec des textes

play06:01

importants qui doivent encore sortir il

play06:03

a quand même une expérience politique

play06:04

qu'il connaît et on essaie de revenir

play06:06

avec un débat qui a déjà eu lieu qui a

play06:08

déjà eu lieu il y a à peu près un an et

play06:10

demi sur l'abattage avec ou sans

play06:12

étourdissement on a déjà fait de

play06:13

nombreux débats donc le débat a eu lieu

play06:16

le vote en faveur de l'abattage après

play06:19

étourdissement n'a pas emporté la

play06:21

majorité des sièes donc il y a pas de

play06:22

risque alors tous les partis tous les

play06:24

partis ont été

play06:26

euh secoués par ce débat hein euh c'est

play06:29

vrai majorité comme opposition défill

play06:31

qui étaient à l'origine du débat à même

play06:33

été divisé sur la question vous aussi au

play06:35

PS et et nous aussi au PS tout à fait et

play06:37

donc le ministre président dit juste on

play06:39

est d'accord sur le code du bien-être

play06:41

animal tel qu'il est rédigé mais on ne

play06:43

va pas prendre le risque au niveau du

play06:44

gouvernement donc c'est c'est juste le

play06:46

gouvernement qui va pas présenter un

play06:48

texte c'est pas un blocage démocratique

play06:49

comme on a dit c'est pas le Parlement

play06:51

qui est empêché de travailler c'est un

play06:52

choix du gouvernement de ne pas

play06:54

présenter un texte qui pourrait qui

play06:56

pourrait poser problème à la majorité et

play06:58

ça se fait dans on peut pas déposer un

play07:00

texte s'il y a le parti du ministre

play07:02

président qui ne veut pas tout à fait et

play07:04

et c'est la responsabilité du ministre

play07:06

président de dire moi je suis chef d'un

play07:08

gouvernement et je veux que mon

play07:09

gouvernement aille jusqu'à la fin de la

play07:11

législature sans turbulence ça se fait

play07:13

dans décr

play07:15

pay vous revenez sur justement une loi

play07:18

qui étit votée par le PS est-ce que on

play07:21

peut pas dire que là c'est vous faites

play07:22

justement l'inverse par pour le décret

play07:24

paysage non c'est pas la même chose

play07:26

c'est pas la même chose parce que là on

play07:28

a Martin casier et dphine chaber qui

play07:30

suivent vraiment très très fort ce

play07:32

dossier Martin casier est un ancien

play07:35

vice-président de l'ULB il est assistant

play07:37

nuif donc il connaît vraiment cette

play07:39

problématique et là on tire simplement

play07:41

la sonnette d'alarme on ne remet pas en

play07:42

cause le décret on dit simplement on

play07:44

voudrait une période de gel d'un an pour

play07:47

permettre de l'adapter parce qu'on a une

play07:49

expérience on a je pense que on a

play07:51

quelqu'un qui est qui est spécialiste

play07:53

qui qui a qui a qui qui j'en ai parlé

play07:55

avant avec avec mon oui qui Vincent

play07:58

Liévin qui a qui a fait un ouvrage sur

play08:00

le covid et donc tout le monde sait que

play08:02

la période covid a été terriblement

play08:04

perturbante y compris pour les étudiants

play08:06

il y a toute une série d'étudiants

play08:07

aujouri hasard c'est ça que vous dites

play08:08

c'est un hasard BL c'est le c'est le

play08:10

calendrier c'est le calendrier pourquoi

play08:13

l'année qui pose problème c'est les

play08:14

examens de juin et de septembre 2024

play08:17

Martin casier a interrogé 17 fois la

play08:19

ministre pour savoir s'il y avait un

play08:20

monitoring parce qu'au moment où on a

play08:22

voté le texte en Fédération Wallonie

play08:24

Bruxelles on a attiré l'attention sur

play08:26

les problèmes que ça allait poser et

play08:28

puis aujourd'hui on constate c'est la

play08:29

FEF qui le dit il y a entre suivant les

play08:32

chiffres entre 15000 et 70000 de non la

play08:35

FEF a dit clairement qu'il y avait 75000

play08:37

c'est peut-être un peu

play08:39

excess mais en tout cas plus de 15000

play08:41

étudiants qui seraient en difficulté et

play08:44

donc on ne va pas aujourd'hui on va

play08:46

continuer à soutenir les étudiants on va

play08:47

pas aujourd'hui mettre en péril l'avenir

play08:50

de nos jeunes alors Sophie ri de votre

play08:52

côté bon vous vous êtes au fédéral on va

play08:54

parler dans un instant des blocages au

play08:56

fédéral s'il y en a mais comment vous

play08:58

voyez ça de de votre place de défi aussi

play09:01

hein parce que défi est au gouvernement

play09:03

bruxellois ça veut dire que vous ne

play09:04

voulez pas que le code de bien-être

play09:05

animal de du secrétaire d'État Bernard

play09:08

clirefil soit soit vootter puisque c'est

play09:09

l'avis du Gouvernement défi tient défi

play09:12

tient à son code du bien-être animal il

play09:14

faut savoir que c'est quand même un code

play09:15

qui a été construit durant plus de 2 ans

play09:18

en consultant la société civile en

play09:20

consultant les les les associations les

play09:25

les les toutes les personnes qui

play09:27

travaillent sur cette question de de de

play09:28

bien-être animal et ce code il est

play09:31

innovant il est tout à fait moderne et

play09:33

on en a besoin il est d'ailleurs soutenu

play09:35

par la population je tiens quand même à

play09:36

rappeler que 70 % des Bruxellois et des

play09:38

bruxelloises soutiennent ce code du

play09:40

bien-être il sera pas voté alors on le

play09:42

verra mais là aussi je déplore que

play09:44

finalement le PS est assez indigne de

play09:47

son slogan solide et solidaire je ne

play09:49

trouve pas que le pays le PS soit solide

play09:52

et solidaire sur cette question déjà

play09:54

parce que il fait un volte face par

play09:56

rapport à un texte qu'il a soutenu pas

play09:59

plus tard que l'année dernière en

play10:00

juillet et en avis en novembre dernier

play10:04

sur les Première et de soutient toujours

play10:06

hein le texte he mais

play10:08

il le PS a peur que ce texte évolue donc

play10:11

vous avez peur que la démocratie

play10:13

s'exprime et donc quelque part vous

play10:15

faites primer la particratie sur la

play10:18

démocratie et je rejoins tout à fait ce

play10:19

que Monsieur Lievin disait tout à

play10:21

l'heure ça va faire le jeu des extrêmes

play10:23

on sait que les extrêmes risquent d'être

play10:25

surpuissants au lendemain des élections

play10:27

et aujourd'hui en paralysant le le

play10:29

Parlement parce que vous ne voulez pas

play10:30

aller en tout cas soutenir un texte que

play10:33

vous avez soutenu jusqu'ici vous leur

play10:35

donnez raison et je trouve ça vraiment

play10:37

déplorable parce qu'on a besoin de ce

play10:39

texte parce qu'il est sérieux et que

play10:41

quelque part oui sur la question de

play10:43

l'abattage il y a même pas de problème à

play10:46

avoir sur cette questionlà puisque en

play10:48

fait le PS revient sur le texte du

play10:51

décret paysage en disant oui mais il y a

play10:53

un élément nouveau avec le covid les

play10:55

chiffres de la FEF et cetera mais

play10:57

justement euh soyez cohérent et et

play11:00

considérer constater que pour ce qui

play11:02

concerne le texte relatif au bien-être

play11:05

animal et même la question de l'abattage

play11:07

il y a là aussi un élément nouveau à

play11:10

savoir l'arrêt de la Cour européenne des

play11:12

droits de l'homme qui a bien dit

play11:13

expressément que étourdir un animal

play11:17

avant l'abattage ne contrevenait en

play11:20

aucun cas à la liberté de culte c'est

play11:22

écrit noir sur blanc dans l'arrêt et un

play11:25

arrê qui rendu le mois dernier donc

play11:28

vousz

play11:29

é et pour je sais pas si c'est de

play11:32

l'électoralisme la schizophr mais c'est

play11:35

probl faut pas il faut pas refire

play11:36

l'histoire il faut quand même préciser

play11:37

que quand on a eu ce débat il y a un an

play11:40

et demi on avait expliqué qu'il valait

play11:42

mieux avoir le débat avec le code du

play11:45

bien-être animal et que c'est dommage

play11:46

que le code n'est pas avancé si on a

play11:48

travaillé 2 ans pourquoi est-ce qu'on a

play11:50

travaillé si tard mais une fois que le

play11:52

débat a eu lieu sur un sujet qu'on a vu

play11:55

la division que ça a posé à tous les

play11:57

partis on a aussi et le chef de

play11:59

gouvernement il a aussi la

play12:00

responsabilité de mener le gouvernement

play12:02

à bon terme jusqu'au moment des

play12:04

élections c'est tout ce qu'on dit et ce

play12:05

n'est pas une opposition au je suis

play12:07

désolé mais je vais revenir sur la

play12:08

Fédération Wallonie Bruxelles il y a

play12:10

quand même un risque que ce Gouvernement

play12:11

de la Fédération Wallonie Bruxelles

play12:13

n'aille pas à son terme à cause de la

play12:15

discussion sur le décret paysage donc

play12:16

comment est-ce qu'on peut dire blanc

play12:18

d'un côté et allez gris noir de l'autre

play12:20

côté parce que la différence c'est que

play12:23

le débat sur l'abattage qui risque de

play12:26

revenir on l'a eu il y a un an et demi

play12:28

la problématique mais il y a un élément

play12:29

neuf comme la problématique des

play12:31

étudiants au moment où le texte a été

play12:33

voté on avait pas toutes les données euh

play12:36

en main et on avait demandé expressément

play12:38

et la ministre c'était de l'époque

play12:40

s'était engagée à faire un monitoring ça

play12:43

n'a pas été le cas qui n'était d'après

play12:45

elle pas possible à ce moment-là euh et

play12:47

Vincent livin vouliz réagir parce que

play12:49

j'espère que tout le monde nous suit

play12:51

hein parce que c'est pas évident on

play12:52

essaie de bien expliquer je vous

play12:53

remercie tous les deux d'avoir été

play12:55

synthétique et d'avoir bien expliqué moi

play12:57

ce qui m'a terrorisé sur le décret

play12:58

paysag c'est que des partis

play13:00

démocratiques a repris des chiffres sans

play13:03

les vérifier que qu' a que les députés a

play13:06

cité les chiffres de la oui que la f se

play13:09

trompe soit c'est dommage c'est les

play13:11

étudiants qui sont en train d'étudier

play13:13

qui devrai quand même vérifier leur

play13:15

sources mais que les partis

play13:17

démocratiques sortent les chiffres sans

play13:19

les vérifier ça dans le débat justement

play13:20

par rapport aux extrêmes alors que je

play13:22

crois que plus que jamais il faut faire

play13:23

du f checking ça ça m'a vraiment

play13:25

inquiété sopie oui juste juste une

play13:27

réaction auss par rapport au décret

play13:28

paysin parce que moi ce qui me frappe en

play13:30

tant qu'analyste et intellectuel

play13:31

extérieur c'est que le cvage gauche-

play13:34

droite sur la question de l'enseignement

play13:35

a toujours été prépondérant en Belgique

play13:36

et ailleurs et c'est une bonne chose

play13:38

mais ce sont les termes qu'on utilise

play13:40

donc le MRR serait du côté plutôt

play13:42

méritocratique le PS et écolo serait

play13:44

plutôt du côté progressiste de

play13:46

l'accessibilité de la finançabilité de

play13:48

l'enseignement je pense que c'est

play13:49

important de regarder les choses dans un

play13:50

contexte aussi plus large et de se

play13:51

rendre compte que en Belgique

play13:52

l'enseignement est incroyablement

play13:54

progressiste que si on compare à

play13:56

d'autres pays dans lesquels les

play13:57

étudiants s'en dent à

play13:59

en GrandeBretagne par exemple où vous

play14:01

êtes par exemple mais aussi aux

play14:02

États-Unis encore plus en concurrence de

play14:05

dizaines de milliers de PES ou de ou de

play14:07

dollars il faut se rendre compte qu'ici

play14:09

depuis toujours le débat est resté un

play14:11

petit peu bloqué il me semble qu'on est

play14:13

ici face à une question plutôt de

play14:15

transition que tout le monde est assez

play14:16

d'accord finalement sur le fait qu'il

play14:18

faut évoluer que des étudiants qui

play14:20

prennent un 2 3 ans pour finir une une

play14:23

un bachelier pardon leur première année

play14:25

de bachelier c'est problématique mais la

play14:27

question c'est ces étudiants qui

play14:28

risquent d'être exclu comment en effit

play14:30

trouver la transition voilà plutôt en

play14:33

fait il faudrait trouver une transition

play14:35

voilàand une suspense un gel d'un an

play14:38

pourqu vous l'avez pas fait dès le

play14:39

départ enfin je veux dire qu est la vie

play14:42

la proposition de décr qui a été avancé

play14:45

par le PS et Ecolo va tout à fait dans

play14:47

le sens de ce que défi plaide depuis le

play14:49

départ à savoir un gel de cette réforme

play14:51

justement pour pouvoir examiner l'impact

play14:54

qu' a eu cette réforme qui a eu ce décr

play14:56

la

play14:58

fin on on on l'analysera

play15:02

correctement connaissance de cause mais

play15:04

je m'étonne quand même de de ce voltefas

play15:06

par rapport à un décret que vous avez

play15:08

voté à l'époque en 2021 le covid est

play15:11

déjà passé on pouvait quand même

play15:13

imaginer déjà les

play15:14

effetsz mais vous vous en félicitez

play15:17

aussi si je comprends bien mais Sophie

play15:18

Roni parlons un peu du fédéral est-ce

play15:20

que il y a un impact au fédéral de ces

play15:22

différents blocage est-ce qu'il y a une

play15:24

mauvaise humeur du MR est-ce qu'il y a

play15:27

des des tentatives du du PS de bloquer

play15:29

d'autres textes par exemple qu'est-ce

play15:31

que vous constatez mais effectivement je

play15:33

suis assez étonnée de voir qu'au niveau

play15:35

fédéral on reste dans l'éclivage

play15:37

majorité contrepposition et qu'on en

play15:40

sort absolument pas par rapport à toute

play15:42

une série de dossiers par exemple on

play15:44

avait l'occasion d'avancer sur le

play15:45

remboursement des séances de logopédie

play15:47

pour les enfants un texte était porté

play15:50

par ma collègue Catherine fon désengagé

play15:52

que j'avais cossigné ça a été balayé

play15:54

parce que ça venait de l'opposition on

play15:55

pré on préférait venir avec le même

play15:58

texte mais stampiller Vivaldi mais

play16:00

l'essentiel c'est que ça passe non ben

play16:02

c'est pas fait c'est pas fait il nous

play16:04

reste 3 semaines d'activité parlementair

play16:06

donc c'est loin d'être fait et donc il y

play16:08

a des petits jeux politiciens en tout

play16:09

cas clivage majorité contre opposition

play16:12

là où au niveau de de la région on

play16:15

semble faire croire que des majorités

play16:17

alternatives peuvent peuvent se dessiner

play16:19

et aussi et surtout que des partis de la

play16:22

majorité assument leurs conviction

play16:24

quitte à mettre en difficulté leur

play16:25

majorité moi j'aimerais qu'à un moment

play16:27

donné par exemple exemple très concret

play16:29

le PS et le courage euh d'envoyer

play16:33

balader le cdnv sur la question de

play16:35

l'avortement puisque l'on sait que c'est

play16:36

l' fait depuis 4 ans que ce texte il est

play16:39

mis au frigo qu'on ne peut pas le voter

play16:41

parce que il a été mis dans l'accord de

play16:43

la vialdi que s'il n'y avait pas de

play16:45

consensus sur cette question entre les

play16:47

sept parties la vialdi ce texte ne

play16:49

serait pas voté un texte dont les femmes

play16:51

ont absolument besoin c'est un texte du

play16:53

PS moi j'attendais quand même qu'à la

play16:55

proche des élections le PS puisse

play16:58

envoyer balader comme je l'ai dit le

play17:00

cdnv en leur disant maintenant ça suffit

play17:02

nos convictions c'est d'agir dans

play17:04

l'intérêt des femmes de dépénaliser

play17:06

totalement l' vég d'en assouplir les

play17:08

conditions légales il n'en est rien donc

play17:10

je ne comprends pas pourquoi ce courage

play17:11

entre guillemets existe pour certaines

play17:14

raisons d'ailleurs électoraliste au

play17:15

niveau régional et qu' n'existe pas au

play17:18

niveau fédéral alors que là c'est

play17:19

vraiment pour agir dans l'intér défense

play17:22

Mar la défense va être dure parce que

play17:24

c'est vrai que c'est un texte auquel le

play17:26

PS est terriblement attaché mais je

play17:28

pense que notre chef de groupe bataille

play17:30

en permanence je suis heureux de que le

play17:33

la loi pension de de Karine Lalieu a été

play17:35

votée parce que ça je crois que c'est

play17:37

une belle avancée aussi tout ça a été

play17:38

mis dans la balance et la politique

play17:40

c'est l'art du possible et là c'est vrai

play17:42

que non mais attendez on

play17:45

alorsors vous avez vous êtes en

play17:47

politique depuis quand même quelques

play17:49

années déjà vous savez que

play17:51

malheureusement quand on est en majorité

play17:54

c'est chaque fois des jeux d'équilibre

play17:56

qui sont du marchandage c'est

play17:57

regrettable qu'est-ce qui vient dans la

play17:59

balance alors je suis particulièrement

play18:02

attaché à à la proposition du PS en

play18:04

matière d'avortement ça n'a pas pu

play18:06

passer je pense qu'on va continuer le

play18:08

combat et ce sera pour la législature

play18:10

suivante comme le bien code du bien-être

play18:12

animal et la et la B VO sur sur le

play18:15

remboursement en logopédie je sais qu' à

play18:17

chaque fois des textes qui sont soutenus

play18:18

par la population hein c'est quand même

play18:20

grave oui tout à fait mais mais suff

play18:21

d'acord il y aurait des majorités altern

play18:23

voilà donc si si le si le poids du PS

play18:24

est est renforcé ben on sera ben voilà

play18:27

c'est ça et et et surtout oui surtout

play18:29

que que les gens ne votent plus c'est

play18:31

desnv à Bruxelles oui voilà je su pas s

play18:34

so voter qui nacent plus que les droits

play18:37

des femmes soient ainsi marchandés je

play18:38

pense que c'est ça l'enjeu pour l'avenir

play18:40

ça c'est la président du Conseil des

play18:42

femmes qui parle he aussi ainsi que la

play18:43

députée

play18:45

oui oui peut-être que dès septembre on

play18:47

les retrouvera ensemble sans

play18:49

gouvernement donc c'est évidemment

play18:50

dramatique pour notre pays mais ils

play18:51

pourront peut-être à ce moment-là passer

play18:53

en force sur l'avortement puisqu'il y

play18:55

aura pas de gouvernement mais vous savez

play18:56

désolé je vais quand même préciser ça

play18:58

mon plus grand regret c'est c'est que

play19:00

c'est ce qu'on avait fait en début de

play19:02

mandature avant que la vie valaldi ne se

play19:04

forme et c'est parce que justement il y

play19:06

a eu tous ces jeux de philiipust et de

play19:07

marchandage que ce texte qui a été voté

play19:10

déjà à deux reprises en commission n'a

play19:12

pas pu l'être en bout de course en

play19:13

séence plère c'est pas toujours plus

play19:14

facile effectivement au moment de la

play19:16

constitution d'un gouvernement parce

play19:17

qu'il y a des négociations effectivement

play19:19

alors je voudrais quand même qu'on parle

play19:20

aussi de l'alaise parce que c'est aussi

play19:22

un dossier où il y a possibilité de

play19:24

blocage là c'est le PS qui demande à

play19:26

revoir le calendrier pour s'harmoniser

play19:28

avec les régions wallon et flamande et

play19:30

ça fait hurler les écologistes reportage

play19:32

Fred de et Mael Arnold hen en janvier

play19:36

prochain 32000 voitures environ ne

play19:38

pourront plus rouler à Bruxelles ça

play19:40

concerne les véhicules diesel Euro 5 et

play19:42

les Euro 2 roulant à l'essence mais dans

play19:44

les rond du Parti socialiste plusieurs

play19:46

voix s'élèvent pour reporter la mesure

play19:47

de 2 ans moi je considère que que

play19:49

Bruxelles n'est pas n'est pas une île et

play19:52

donc on doit pouvoir préserver aussi

play19:55

notre activité économique et donc

play19:57

l'activité économique c'est aussi les ce

play19:59

sont les entreprises qui viennent

play20:00

travailler à Bruxelles si ça a des

play20:01

conséquences néfastes pour les

play20:02

Bruxellois au niveau je dirais pour

play20:04

Bruxelles en général au niveau son

play20:05

accessibilité je pense que ça mérite

play20:07

réflexion la mesure selon le parti va

play20:09

aussi impacter les Bruxellois les plus

play20:11

précarisés celles et ceux qui n'ont pas

play20:13

les moyens d'acquérir un véhicule plus

play20:15

récent mais dans la majorité écolo ne

play20:17

l'entend pas de cette oreille la zone de

play20:19

basse émission serait au contraire

play20:20

bénéfique pour ses profils les publics

play20:23

les plus précarisés c'est aussi ceux qui

play20:25

ont le moins de voiture ils sont une

play20:28

petite minorité à avoir des véhicules et

play20:31

ces publics là ce sont aussi les publics

play20:33

qui souffrent le plus de la pollution de

play20:35

l'air dans des quartiers qui sont très

play20:37

très denses dans des appartements qui

play20:39

sont petits donc c'est là aussi qui a le

play20:41

plus de problèmes de santé d'asthme par

play20:43

exemple reste à voir si le PS pourra

play20:45

concrétiser sa proposition il ne reste

play20:47

que 8 mois pour modifier la législation

play20:49

qui ne rencontre pas de consensus vous

play20:51

n'êtes pas opposé peut-être que votre

play20:53

partenaire écologiste le sera oui mais

play20:55

je pense que d'autres

play20:56

voi se joindront à celle du du Parti

play20:59

socialiste pour considérer qu'il y a une

play21:00

réflexion à avoir sur la cohérence en

play21:02

matière de mobilité autre partenaire de

play21:04

majorité défi soutient la proposition de

play21:07

report du PS plus en détail la formation

play21:09

politique prône la mise en place de

play21:11

certaines exceptions par exemple pour

play21:13

les conducteurs qui utilisent peu leur

play21:15

voiture des personnes isolées âgées qui

play21:18

ont leur véhiculle qui font que quelques

play21:20

kilomètres par jour voir par semaine

play21:23

pour aller faire leur courses aller au

play21:24

parc au cinéma et donc la voiture pour

play21:26

eux c'est leur autonomie c'est leur

play21:28

libert

play21:29

et il il pollue que très peu puisque il

play21:32

roule très peu à noter encore que la

play21:34

Wallonie a fait marche arrière récemment

play21:36

sur cette question au lieu de concerner

play21:38

tout le territoire la zone de basse

play21:39

émission et ses spécificités ne se

play21:42

concentreront plus que dans les grandes

play21:43

villes al là Sophie Roni on apprend que

play21:46

desfilles soutient rudivvourt et trouve

play21:49

qu'il faut effectivement changer ce

play21:51

calendrier il y a un élément neuf là

play21:54

alors oui effectivement mais je vais je

play21:57

vais vous répondre en deux temps

play21:58

premièrement sur le principe des zones

play22:00

de basse à émission on y est favorable

play22:02

et d'ailleurs on les a toujours défendu

play22:04

au niveau de défi défi ça a été le

play22:06

premier parti à faire de l'écologie

play22:07

urbaine sous le ministre gooin de

play22:09

l'Environnement à l'époque donc en en

play22:11

2004 donc on a plaidé pour ces zones

play22:14

parce que ça permet effectivement de

play22:15

réduire de manière drastique la

play22:17

pollution et donc d'améliorer la santé

play22:19

des Bruxellois et des bruxelloises mais

play22:21

nous sommes aussi un parti pragmatique

play22:23

qui accepte tout à fait qu'à un moment

play22:25

donné on puisse évaluer les choses et

play22:27

c'est vrai qu'en l'occur

play22:29

cette zone de basse à émission doit

play22:31

pouvoir faire l'objet de dérogation pour

play22:33

comme l'a très justement dit notre

play22:35

député Marco laenstein pour des

play22:37

personnes qui en ont besoin et qui ne

play22:39

peuvent pas faire autrement des

play22:40

personnes qui doivent se déplacer par

play22:42

exemple à l'hôpital pour lequel le

play22:44

médecin dit oui cette personne a

play22:46

tellement de difficultés à se déplacer à

play22:48

se déplacer mais qui va payer le taxi

play22:51

enfin je veux dire donc il y a un moment

play22:53

donné oui mais si la personne a sa

play22:55

voiture paye sa taxe de circulation donc

play22:59

faut rester réaliste aussi donc soyons

play23:02

pragmati et effectivement aidons les

play23:04

personnes qui en ont besoin que ce soit

play23:05

des personnes qui en ont besoin pour

play23:07

aller à l'hôpital qui sont handicapés ou

play23:10

qui qui utilisent très peu leur véhicule

play23:12

Mar qu'est-ce que vous dites à votre

play23:14

partenaire ecolo et Grun par rapport à

play23:16

cela vous leur dites vous devez céder

play23:18

c'est nous qui avons raison nous PSF non

play23:22

mais je pense que si on not trop

play23:25

dogmatique c'est contreproductif par

play23:27

rapport à l'objec où on va arriver

play23:29

aujourd'hui il y a a 32000 familles qui

play23:31

sont concernées par cette

play23:32

mesure quand ça a été décidé en 2018 et

play23:36

cololo n'était pas dans la majorité donc

play23:37

c'est vraiment un projet qu'on a

play23:39

portéoui tout à fait mais qui a étit

play23:41

porté c'était un ministre président

play23:43

socialiste c'était déjà Rudy verv le

play23:45

défi était dans la majorité donc on a

play23:47

avancé en matière de qualité de l'air à

play23:49

Bruxelles avant même qu' colon Arve au

play23:51

gouvernement faut quand même le préciser

play23:52

donc on est certainement favorable à

play23:54

cette mesure

play23:56

mais peut-être qu'il n'y a il n'y a pas

play23:58

eu un suivi suffisant pour permettre les

play24:01

alternatives et aujourd'hui il y a des

play24:04

gens qui sont en difficulté c'est vrai

play24:06

aussi pour reprendre l'exemple de Marco

play24:09

Lowenstein des des gens qui ont un

play24:10

certain âge ils roulent 3 4000 km par an

play24:13

ils sont très attachés à leur voiture

play24:14

ils ont un garage ben quand je les

play24:16

croise dans la rue ils me disent mais et

play24:17

moi je vais devoir abandonner un

play24:19

véhicule jeen reprendrai plus jamais

play24:21

c'est un attachement c'est vrai que je

play24:23

leur dis il y a le transport en commun

play24:24

il y a le taxi oui mais pour ce qu'on on

play24:26

pollue très très peu puisqu'on roule

play24:27

très très peu est-ce que on peut pas

play24:29

avoir des dérogations il y a aussi des

play24:30

problèmes de familles nombreuses qui

play24:31

doivent mais vous pensez obtenir cela

play24:34

maintenant est-ce que vous pensez

play24:35

obtenir cela je suppose que ça se

play24:37

négocie au gouvernement et que si tout

play24:40

le monde est-ce qu'il faudrait une

play24:41

majorité alternative par il faut pas

play24:43

bouleverser il faut simplement encore

play24:45

une fois lisser la décision et rajouter

play24:48

un an pour permettre des aménagements

play24:51

pour voir Aussie ministre déjà fait

play24:54

scter pour pour tenir compte aussi des

play24:56

modifications dans les autres R c'est

play24:58

vrai que l'aspect économique et

play25:00

l'attractivité économique de Bruxelles

play25:01

avec des gens qui ne pourront

play25:02

éventuellement plus venir en en voiture

play25:04

parce que ce sera 1 €2 ou 1,5 je crois

play25:08

que ce serait négatif pour moi je

play25:10

voudrais juste faire une petite remarque

play25:11

peut-être poser une question parce que

play25:13

c'est les zones de basse à émission donc

play25:14

ça s'inscrit dans un calendrier de long

play25:16

terme dans lequel les véhicules de

play25:19

diesel vont totalement disparaître en

play25:21

2030 si je me trompe et puis les vécul

play25:22

àessence en 2035 donc c'est vraiment une

play25:24

question fondamentale sur le long terme

play25:26

qu'est-ce qu'on fait qui paye ce coût de

play25:27

la transition comment de la question de

play25:29

la justice sociale et cetera et moi je

play25:31

suis très sensible vraiment en tant

play25:33

qu'intellectuel en tant que maire aussi

play25:34

avec des enfants à cette question de la

play25:35

justice sociale je vois régulièrement

play25:37

des petits posts sur Facebook ou sur

play25:38

Instagram humoristique on voit la

play25:41

personne qui dit je n'ai pas de voiture

play25:42

je n'ai pas de frigo je n'ai pas de

play25:43

chauffage et l'autre lui dit oh tu es

play25:45

écol radical et l'autre personne répond

play25:46

non je suis pauvre donc je trouve que ça

play25:49

ça révèle beaucoup de choses c'est qui

play25:50

va payer ce coupt de la transition

play25:51

écologique parce que si vraiment une

play25:53

finé le but c'est de de supprimer tous

play25:55

les véhicules

play25:56

thermiques le marché montant maintenant

play25:59

c'est le le véhicule électrique

play26:01

évidemment on sait bien ce que coûte un

play26:02

véhicule électrique il y a aussi tous

play26:04

les débats

play26:05

sur en terme écologique combien ça coûte

play26:08

si on prend l'ensemble du cycle de vie

play26:10

une voiture électrique avec les

play26:11

batteries au lithium nickel et cetera ça

play26:13

coûte quand même très cher donc la

play26:15

question c'est quel de nouveau division

play26:18

dans la population on va créer donc

play26:20

cette question socio-économique elle est

play26:21

vraiment vraiment fondamental et donc

play26:23

j'aurais voulu savoir la position que

play26:25

que que je ne connais que je ne connais

play26:26

pas en fait vos positions personnelles

play26:27

et aussi de vos parties respectif sur

play26:29

cette transition après 2035 donc qui est

play26:33

quand même une mesure européenne dans

play26:34

tous les pays européens le zone l'

play26:36

laaise la lowmission zone où est-ce

play26:38

qu'on va est-ce que c'est la voiture

play26:40

électrique l'alternative mais alors

play26:42

évidemment c'est pour certaines

play26:43

populations ou est-ce que c'est avant

play26:45

tout le transport en commun et son on va

play26:46

leur demander de répondre mais très

play26:48

brièvement pour qu'on puisse parler

play26:49

d'autres choses aussi dans l'mion pense

play26:50

qu' y a évolution de marché qu'il faut

play26:52

absolument suivre aujourd'hui les

play26:53

véhicules électriques sont vraiment très

play26:54

très chers il y a une évolution qui va

play26:56

normalement en diminuer le coûte bien

play26:58

que bien que il y a déjà des

play27:00

constructeurs automobiles qui remettent

play27:01

en question la voiture électrique

play27:03

elle-même et qui repartent sur des

play27:05

moteurs plus performants en moteur

play27:06

thermique donc je crois que c'est à ça

play27:08

qu'il faut être vraiment attentif et là

play27:10

peut-être aussi au niveau des échéances

play27:13

en fonction de l'évolution du por du

play27:14

parc automobile on aura à faire des

play27:17

aménagements et de r alorsil faudra le

play27:19

faire au niveau européen alors à ce

play27:20

momentl et et vous Sophie r Oui alors il

play27:23

y a effectivement la question de la la

play27:24

transition vers ces véhicules

play27:26

électriques qui devront tous être d'ici

play27:28

2035 euh moi en tout cas pour pour les

play27:31

voitures de société notamment moi je

play27:33

m'interroge vraiment sur la préparation

play27:35

et l'anticipation pour rendre cette

play27:37

transition possible c'est une question

play27:40

de mobilité c'est aussi une question

play27:41

d'énergie parce qu'on va devoir

play27:42

notamment sur Bruxelles placer des

play27:44

bandnes de recharge dans tout Bruxell

play27:47

comment on va s'y prendre et a déjà par

play27:49

rapport à l'espace disponible pour

play27:50

pouvoir les installer et aussi d'où

play27:52

viendra l'énergie pour les alimenter

play27:55

sachant que tout le monde rechargera euh

play27:58

ça ça voit petite voiture électrique en

play28:00

revenant du travail à 18 19 20h donc on

play28:04

do éviter le le blackout aussi donc il

play28:06

faut savoir d'où ça

play28:08

viendraner renouv vous avez déjà des

play28:11

quartiers en Flandre où il y a beaucoup

play28:13

de voiture électrique où les gens ont

play28:15

créé un groupe WhatsApp et ils annoncent

play28:17

qu'ils chargent leur voitures pour queou

play28:20

parce que sinon le le réseau s oui donc

play28:22

c'est le citoyen qui s'organise à défaut

play28:24

de voir l'état s'organiser comme il y a

play28:25

des voitures partagées euh des vélos

play28:27

partagés il y aura des bornes partagées

play28:30

alors on va passer aux tête d'affiche à

play28:32

présent je vous propose des

play28:33

personnalités qui ont marqué l'actualité

play28:35

de la semaine à vous d'en choisir une ou

play28:37

un et de commenter votre choix en bien

play28:38

ou en mal Sophie Roni je commence par

play28:40

vous vous pouvez regarder votre petit

play28:43

écran je vous propose qu stars de la

play28:44

semaine tout d'abord Yan Bua qui sera

play28:47

tête de liste de la liste transparency

play28:50

Booba le rappeur passé producteur de

play28:52

séries chez Netflix ou alors grégore

play28:54

chapelle boss d'actérce nommé à la

play28:56

chapelle musical René abeth ou Judit

play28:59

simamoi tououa première Premier ministre

play29:02

au Congo qui choisissez-vous Yan Boba

play29:05

grégore

play29:06

Judit je vais rendre hommage aux femmes

play29:09

aux femmes politiques c'est une première

play29:11

dans dans le cas premre ministre

play29:13

congolaisere bon je ne connais pas pour

play29:16

être honnêtees ses affinités politiques

play29:18

ses ses combats et cetera mais dans tous

play29:21

les cas je pense qu'une femme politique

play29:23

a un poste de haute responsabilité en

play29:26

République démocratique du Congo avec

play29:28

avec tout ce que le Congo vit

play29:30

actuellement notamment en terme de

play29:31

violence contre les femmes de violence

play29:34

sexuelle à l'est du Congo j'ose espérer

play29:37

sincèrement qu'elle pourra s'atteler à

play29:39

ce qui se passe dans cette partie du

play29:40

Congo parce que c'est juste dramatique

play29:41

que le viol soit soit devenu à ce point

play29:43

une arme de guerre je vous propose Marc

play29:45

jangel quatre autres personnalités

play29:48

aboujaja et sa liste Viva Palestina

play29:51

soutenu par une député open veld sommé

play29:54

d'ailleurs de retirer son soutien Félix

play29:56

de lâ alias los fren 6 désormais

play29:59

milliardaire en streaming et qui fait la

play30:01

couverture de Forbes Belgique René

play30:02

magrit sujet d'une expo immersive où

play30:05

Erric domble le patron de Perry daisa

play30:07

qui est sorti du bois pour défendre

play30:08

l'abattage avec étourdissement qui

play30:10

choisissez-vous Abou Félix René ou Éric

play30:15

alors j'ai pas la chance de pouvoir

play30:16

choisir une femme donc je vais choisir

play30:18

un homme je vais choisir un homme et je

play30:20

vais comme comme j'aime bien la

play30:22

polémique je vais choisir Éric Dombe

play30:23

parce que j'ai reçu comme parlementaire

play30:25

une lettre en expliquant euh moi j'ai

play30:28

pris une position où voilà c'est je pas

play30:31

m'en cacher où j'ai voté contre

play30:33

l'abattage avec l'étourdissement imposé

play30:37

ce qui me vaut évidemment beaucoup

play30:38

beaucoup d'ennemis parce que je trouve

play30:39

ça très hypocrite par rapport au fait

play30:41

qu'on ne peut pas interdire ni la

play30:43

nourriture cacher ni lainuralale et donc

play30:45

que les mêmes animaux se feraient

play30:47

abattre en France et la viande se

play30:49

retrouverait sur nos étales et donc la

play30:52

première réaction que j'ai eu quand j'ai

play30:53

vu rom j'ai dit mais lui et quelqu'un me

play30:55

l'a dit mais il il rentre dans le mais

play30:58

lui il enferme les animaux est-ce que

play31:00

c'est vraiment prendre soin AC des

play31:02

animaux que des animaux sauvages parce

play31:04

que c'est un zo par inévitablement

play31:07

est-ce que c'est bien ou pas voilà donc

play31:09

c'est c'est une question alors je me

play31:10

suis dit est-ce que je vais polimiquer

play31:11

avec lui puis je me suis dit je vais pas

play31:14

c'est pas la même chose mais voilà il il

play31:16

y a quand même il y a quand même une

play31:17

position il y a quand même une position

play31:19

très claire de Gaia contre l'enfermement

play31:22

des animaux sauvages en disant on n pas

play31:25

à mettre les animaux sauvages dans les

play31:27

parc on pas vous recevez beaucoup de

play31:28

courriers euh je crois

play31:31

qu'on 5 ou 6000 mail à mon avis depuis

play31:35

le début euh DEP depuis 15 jours ah

play31:39

depuis 15 joursou oui donc ça c'est

play31:40

énorme effectivement mais c'est une

play31:41

campagne organisée par G d'ailleurs Suh

play31:43

ironie je vous ai coupé quand vous

play31:45

parliez du oui je disais juste que de

play31:48

refuser un argument en raison de ce que

play31:50

fait une personne euh je trouve que

play31:52

c'est plus un argument de de forme

play31:55

plutôt que plutôt que de fond la viande

play31:58

étourdi existe elle est par exemple

play32:00

commercialisée en Malaisie et dans

play32:02

d'autres pays qui pratiquent quand même

play32:04

un islam assez régoriste donc non mais

play32:07

l'AT com d'Iran accepte

play32:09

d'étourdir les animaux avant l'abattage

play32:12

donc ça prouve quand même que ça n'a

play32:13

rien à voir la pratique ça n'a rien à

play32:16

voir avec la pratique de de l'islam et

play32:18

puis je pense aussi qu'il y a une grande

play32:20

incohérence quelque chose que les gens

play32:22

ne comprennent pas c'est pourquoi le PS

play32:24

a soutenu l'étourdissement avant un Bata

play32:28

en Won et pas à Bruxelles ce sont les on

play32:30

pas refaire ce débat là on aura

play32:32

certainement l'occasion d'en parler dans

play32:33

les mois à venir oui parce qu'il y a un

play32:34

intérêt économique pour bruxel aussive C

play32:37

informations qui vous ont ravi ou qui

play32:39

vous ont énervé je vous les propose tout

play32:42

d'abord à vous Marc jeanzel l' temp qui

play32:45

a fêté ses 75 ans des militaires belges

play32:47

au JO à Paris des humanitaires tu à Gaza

play32:50

par un drone israélien Erdogan battu

play32:52

communal par l'opposition le russiagate

play32:55

au Parlement européen des députés sous

play32:57

influence russe de quoi voulez-vous

play32:59

parler de quoi je voudrais parler parce

play33:02

que vous aviez parlé des militaires à

play33:04

mettre dans les

play33:06

ru peendre des militaires parce que j'ai

play33:09

vu la la mauvaise foi de de Denis ducme

play33:12

qui qui évidemment s'est en pressé de

play33:14

sortir là-dessus en disant pour

play33:16

Bruxelles il y en a pas mais on en met à

play33:17

Paris et d'après ce que j'ai compris

play33:19

c'est TR ou qure

play33:20

spécialistes du désamorçage du

play33:25

déminage qui seront peut-être bien util

play33:27

là-bas puis c'est la preuve qu'on a

play33:29

d'excellents militaires puisquon nous

play33:31

les demande même en France pour appuyer

play33:33

donc c'est quand même c'est pas du tout

play33:35

la même chose que le débat sur Bruxelles

play33:37

vous étiz quand même d'accord d'utiliser

play33:39

des militaou j'ai bien précisé sur les

play33:40

points strictement fixes c'est-à-dire

play33:43

par exemple ambassade école juif

play33:46

synagogue et pas de militaire qui se

play33:48

promène en rue très bien à vous Sophie

play33:50

Roni de choisir un autre sujet parmi

play33:52

tout

play33:53

ceuxl des humanitaires tu à Gaza ça

play33:57

m'énerve énormément parce que autant

play34:00

j'ai été très très affecté par ce qui

play34:03

s'est passé le 7 octobre j'ai d'ailleurs

play34:06

assister au visionnage des des images du

play34:09

massacre perpétré par le Hamas au

play34:12

Parlement et autant je reconnais que

play34:14

Israël a le droit de se défendre par

play34:16

rapport à une organisation terroriste

play34:18

autant et mon parti défi l'a toujours

play34:21

dit la fin ne justifie pas les moyens et

play34:24

il y a des règles qui doivent être

play34:26

respectées en droit international en

play34:28

l'occurrence s'attaquer à des à des

play34:31

hôpitaux à des humanitaires et cetera

play34:33

c'est allé un pas beaucoup trop loin

play34:36

donc ça c'est quelque chose que je ne

play34:37

peux pas accepter les fusillades se

play34:39

poursuivent à Bruxelles il y en a encore

play34:41

eu quelques-unes cette semaine et suite

play34:43

à la dépénalisation du cannabis en

play34:45

Allemagne depuis le 1er avril certains

play34:47

imaginent qu'alléger les dispositifs

play34:49

pénaux sur les drogues 12 pourrait

play34:51

couper l'herbe sous le pied des

play34:53

trafiquants et on cite l'exemple du

play34:55

Portugal par exemple en Belgique comment

play34:57

en France le débat est à la une et alors

play34:59

je voudrais juste vous faire

play35:02

partager un streamer qui sur les réseaux

play35:05

sociaux particulier sur TikTok a fait le

play35:07

buzz et même des millions de vues avec

play35:10

une petite vidéo pour le moins étonnante

play35:13

regardez

play35:14

là en temps je fume la la la la la le B

play35:20

me fait mal prend de mère et

play35:23

j'enchaîne les meufs les Racl les Racl

play35:27

[Musique]

play35:29

alors c'est une parodie d'un titre de

play35:30

rap qui qui existait mais cela illustre

play35:32

bien l'omniprésence de la B dans notre

play35:34

société vcent livin vous préparez un

play35:36

livre vous avez là-dessus puisque pas

play35:38

sur la vidéo hein mais sur sur laabu

play35:40

puisque vous aviez déjà fait un livre

play35:42

sur les sur l'addiction à l'alcoolisme

play35:44

et là vous en préparez un concernant la

play35:47

drogue alors cette omniprésence de laabœ

play35:50

est-ce que ça veut dire que demain

play35:52

malgré tout ce serait simple de

play35:54

dépénaliser le le cannabis et que ça

play35:56

pourrait avoir un effet fait positif

play35:58

pour euh couper cours au trafic al si y

play36:01

avais une réponse simple malheureusement

play36:02

ça saurait euh j'ai rencontré plus d'une

play36:05

cinquantaine de personnes de différents

play36:07

acteurs et c'est vrai au niveau de la

play36:09

police par exemple on se rend compte que

play36:11

sur le terrain ils arrivent à à quelque

play36:13

chose de enfin c'est impossible pour eux

play36:16

d'arrêter tout le monde surtout d'autant

play36:18

plus quand ils sont relâchés dans les

play36:19

heures qui suivent et donc là il y a il

play36:21

y a un problème c'est-à-dire que la

play36:23

drogue circule on ne l'arrête pas et en

play36:25

plus à long terme on n pas de solution

play36:26

et donc la proposition de dépénalisation

play36:28

pour l'instant fait son chemin je vois

play36:30

que tous les partis se positionnent euh

play36:32

notamment le PS a été un des premiers

play36:34

avec les écoles à en parler il faut

play36:36

absolument trouver une solution durable

play36:38

dans ce dossier et surtout qui permet de

play36:40

remettre les moyens sur la prévention

play36:42

parce qu'en fait c'est ça le plus

play36:43

important c'est que les jeunes dès 10

play36:45

ans et je vois qu'il y a des parents qui

play36:46

viennent sans doute de tomber de leur

play36:47

fauteuil quand j'ai dit 10 ans mais que

play36:49

entre 10 et 12 ans il y ait un premier

play36:52

contact pour se dire qu'est-ce que c'est

play36:53

le cannabis est-ce que c'est dangereux

play36:55

avant 25 ans c'est c'est pas bon pour le

play36:57

cerveau donc évidemment soyons attentifs

play36:59

à la prévention à mettre des moyens et

play37:01

donc s'il faut dépénaliser pour avoir

play37:02

plus de moyens mais évidemment dans un

play37:04

vrai encadrement comme au Canada ou

play37:06

comme ils essaient de le faire en

play37:07

Allemagne pas le faire juste pour faire

play37:08

plaisir à l'électeur oui et avec une

play37:10

qualité

play37:12

finalement qui permet d'être surveillé

play37:14

et contrôlé par à priori alors les

play37:16

détracteurs me diront à raison que il

play37:18

existe toujours de la cigarette de

play37:20

contrebande he h SOP Roni je voyais

play37:22

sourire pendant que je passais à Nim 023

play37:27

et et et et sa chanson est-ce que cette

play37:30

omniprésence la culture de la B

play37:31

notamment chez les chez chez les plus

play37:33

jeunes est-ce que c'est plutôt bon signe

play37:35

ou mauvais signe quand on voit ça je

play37:37

crois que de banaliser une drogue qu'il

play37:40

s'agisse de du cannabis comme de

play37:43

l'alcool ou du tabac qui sont aussi des

play37:45

drogues qui rend aussi les les gens

play37:47

accros et dépendants avec des des graves

play37:49

problèmes sur le long terme c'est jamais

play37:51

bon bien évidemment et donc je pense que

play37:53

ici le débat par rapport au cannabis

play37:55

n'est pas d'être pour ou contre le

play37:56

cannabis

play37:58

c'est à un moment donné que les

play37:59

autorités politiques soient pragmatique

play38:01

lucide et se rendent compte que la

play38:04

politique répressive à l'égard du

play38:05

cannabis est totalement

play38:07

contre-productive par rapport à la santé

play38:09

parce qu'effectivement on n' pas de

play38:10

contrôle par rapport à la qualité des

play38:12

produits qui circule et que l'on fait en

play38:14

sorte que ces produits soient de plus en

play38:16

plus accoutumant et puis aussi en terme

play38:18

de sécurité parce que plus vous réprimer

play38:22

un marché plus il y a la pas du gain

play38:24

plus les les trafiants sont prêts à tout

play38:29

finalement pour obtenir gain de cause et

play38:31

pour chercher les les consommateurs et

play38:32

d'ailleurs les consommateurs sont

play38:35

contraints de fréquenter ce milieu

play38:37

criminel et donc finalement l'état perd

play38:40

à tout niveau perd beaucoup d'argent

play38:42

alors qu'effectivement en réglementant

play38:44

la vente du cannabis avec des officines

play38:46

d'État avec des agréments qui seraient

play38:48

décernés par une agence fédérale

play38:51

spécifiquement qui travaillerait

play38:53

spécifiquement sur le cannabis un peu à

play38:54

l'instar de l'AFSA comme on le fait

play38:57

aujourd'hui pour pour les aliments on

play38:59

aurait un un un marché qui serait tout à

play39:01

fait réglementé contrôlé et qui pourrait

play39:04

effec dont le produit des acccises

play39:06

pourrait être utilisé effectivement dans

play39:09

tout ce qui est prévention prévention

play39:11

des risques prévention réduction des

play39:14

risques et aussi injecter des moyens

play39:17

davantage dans la police et la justice

play39:19

pour pouvoir vraiment travailler sur

play39:21

d'autres types de trafic qui sont estce

play39:22

que justement est-ce qu'il y a un lien

play39:24

entre ces drogues 12 les dépén er et

play39:28

couper l'ER sous pied comme je le disais

play39:29

des trafiquants est-ce que ça peut leur

play39:31

faire du mal mais à mon avis oui parce

play39:33

que ce qui fait la la valeur du produit

play39:35

c'est l'interdiction et c'est le marché

play39:37

noir c'est c'est l'exemple de la

play39:38

prohibition aux États-Unis et dans les

play39:40

années 20 30 donc si on casse et qu'on

play39:44

ouvre et qu'on autorise la vente mais

play39:46

réglementé strictement réglementé

play39:48

contrôle de qualité contrôle des Assus

play39:50

études assistance aux gens qui sont en

play39:52

difficulté comme pour l'alcool et le

play39:54

tabac bande l'aide fiscale pour rentrer

play39:57

faire des rentrées financières je pense

play39:59

que c'est peut-être une solution et en

play40:01

tout cas ça libérerait toute une série

play40:02

de forces de police qu'on pourrait

play40:04

réaffecter à d'autres tâches à la lutte

play40:06

contre des des drogues plus dures ou à

play40:08

d'autres phénomènes criminels le

play40:10

blanchiment la lutte contre la vente des

play40:13

armes et cetera et qui sont à l'origine

play40:16

des des des phénomènes ultraviolents que

play40:18

nous conna aujourdhui sont sstaffés

play40:20

évidment Sophie juste un petit point à

play40:22

la question des moyens me semble

play40:23

fondamental mais ça c'est une question

play40:24

c'est vraiment une question de de choix

play40:26

politique ce serait de dommage qu'on

play40:29

qu'on fasse des compromis en termes de

play40:30

santé publique parce qu'on a pas

play40:31

suffisamment de moyens parce que je

play40:32

pense que c'est important de d'aborder

play40:34

cette question de la drogue et je suis

play40:36

d'accord que la drogue dure et la drogue

play40:38

douce pardon ça ne touche pas uniquement

play40:39

au cannabis la drogue douce et les

play40:41

cigarettes c'est et l'alcool fait partie

play40:43

des drogues dures que qu'on aborde cette

play40:45

questionl sous l'angle de la santé

play40:47

publique faut bien se rendre compte que

play40:48

ça a pris du temps les les mentalités

play40:50

évoluent très lentement donc maintenant

play40:52

quand on pense que les cigarettes sont

play40:53

interdites à l'intérieur des

play40:54

établissements r c'est quelque chose qui

play40:56

qui auritaru impossible il y a il y a

play40:59

quelques décennies et donc je pense

play41:00

qu'on évolue lentement au niveau de

play41:01

mentalité c'est évidemment aussi une

play41:03

question de taxes et de de source de

play41:04

revenu pour l'État mais moi je pense

play41:05

qu'on peut pas vraiment faire de

play41:06

compromis en termees de santé publique

play41:08

et bien entendu l'argument de du choix

play41:10

du choix de de de se nuire à soi-même

play41:14

c'est un argument très problématique du

play41:15

point de vue de la liberté individuelle

play41:17

cette liberté est réduite dans tout un

play41:18

tas de domaines on ne peut pas se faire

play41:20

mal à soi-même dans plein de domaines et

play41:22

quand ça touche de plus en plus des

play41:23

enfants et des jeunes moi je trouve

play41:24

cette vidéo désolante et vraiment

play41:26

vraiment très tr même c'est a du succès

play41:28

Vincent li vin euh est-ce qu'on a des

play41:30

exemples dans d'autres pays est-ce que

play41:32

ça marche est-ce que on n'a pas

play41:34

l'impression qui un succès dingue contre

play41:36

les trafiquants de de drogue dur même

play41:39

dans dans des pays où on peut consommer

play41:41

du cannabis non c'est clair que c'est un

play41:43

problème le Canada essaye depuis

play41:45

maintenant plus d'un an le le

play41:47

l'Allemagne aussi il y a pas de de

play41:49

solution miracle à ce stade-ci on parle

play41:51

souvent du Portugal ouis et le le

play41:53

Portugal il travaille mais moi je trouve

play41:54

qu'on a pas encore assez de recul par

play41:55

rapport à à cette situation et c'est

play41:57

vrai que moi ce qui m'inquiète par

play41:59

rapport à la Belgique c'est que si

play42:00

jamais ils ent parce que c'est dans

play42:01

c'est dans programme de chaque partie à

play42:03

peu près mais s'ils entent dans cette

play42:04

démarche il faut vraiment avoir quelque

play42:06

chose de de profondeur et pas juste se

play42:08

faire plaisir sur un slogan de campagne

play42:09

oui donc un vrai plan un plan de et ça

play42:12

on ne le voit pas à ce stadeci puis il

play42:14

faudra voir côté nerlandophone aussi

play42:15

comment on c'est clair que le paysage

play42:18

n'est pas tout à fait le même ou alors

play42:19

je vous propose de parler de passer à

play42:21

notre dernier sujet je voulais parler

play42:23

d'Europe qui est bien installé à

play42:25

Bruxelles dans son quartier européen

play42:27

dans nos restaurants et dans nos

play42:29

boutiques chic ils apportent aussi des

play42:32

finances ça permet à ces lieux de vivre

play42:34

mais quel est son avenir à Bruxelles

play42:36

Strasbourg va-t-elle nous voler le

play42:37

Parlement comme on le craint chaque

play42:39

année sommes-nous encore vraiment au

play42:41

centre de l'Europe et les élections à à

play42:44

venir semblent sourire plutôt populistes

play42:46

de tous les bords est-ce que on peut

play42:48

dire attention danger j'ai ici une

play42:50

spécialiste de l'Europe SOP Yenne qu'en

play42:52

pensez-vous vous de cette situation

play42:55

c'est la montée des populismes qui me

play42:56

fait le plus peur la question de

play42:57

Strasbourg ou pas Strasbourg c'est une

play42:59

question qui revient régulièrement ça a

play43:00

un impact sur le le coup évidemment des

play43:02

députés qui se déplacent mais non ce qui

play43:04

ce qui fait vraiment peur c'est la

play43:05

montée des des populismes au sein du

play43:06

Parlement européen ça se prépare quand

play43:08

même depuis depuis des décennies c'est

play43:10

ce qu'on appelle l'euroscepticisme

play43:12

l'antieuropéisme et cetera je pense que

play43:13

ce qui est important c'est de voir qu'il

play43:14

y a des il y a des raisons structurelles

play43:16

des raisons fondamentales à la montée de

play43:17

ce qu'on appelle le populisme qui est

play43:19

souvent souverainiste donc moi dans mon

play43:21

dans mon travail sur les questions

play43:21

européennes j'insiste toujours beaucoup

play43:23

sur la question de la souveraineté parce

play43:24

que je crois que c'est vraiment la

play43:25

question fondamentale à l'heure actu u

play43:27

quand on parle d'Europe et ça va être la

play43:29

question décisive dans les dans la

play43:31

décennies qui vient c'est à quel niveau

play43:33

la souveraineté va être récupérée donc

play43:35

beaucoup de courants populistes ce

play43:36

qu'ils veulent c'est recréer la

play43:38

souveraineté au niveau national certains

play43:39

le volulent au niveau régional c'est

play43:41

déter l'Europe c'est ça que vous voulez

play43:42

mais àin de récupérer de la souveraineté

play43:44

si on essaie de voir le positif entre

play43:45

guillemets ce qu'il y a de sous-jacent

play43:47

et ce qui se vend aux électeurs c'est

play43:48

cela et en face N il y a des arguments

play43:52

di fédéralistes ou proeuropéens qui

play43:54

parlent un petit peu souveraineté

play43:55

européenne mais c'est souvent un petit

play43:56

peu cosmétique parce que pour avoir de

play43:57

la souveraineté au niveau européen il

play43:58

faut aller bien bien bien plus en avant

play44:01

dans la su supranationalisation et

play44:04

fédéralisation des politique européenne

play44:05

y compris en terme de sécurité oui et de

play44:07

défe