E. MACRON ET SES MINISTRES : L'INDUSTRIE DE LA FAKE NEWS

BLAST, Le souffle de l'info
25 Jan 202410:54

Summary

TLDRThe video script delves into President Emmanuel Macron's emphasis on 'civic rearmament' for French youth, highlighting concerns over the impact of screen time and social media on young people's understanding of truth versus misinformation. Macron's initiative aims to educate youths on discerning fake news, particularly on social media, to protect democracy. The narrative transitions to criticize the government's policies, including controversial public spending and the handling of private school subsidies, underscoring the irony in Macron's message when compared to the actions of his administration and ministers. The script portrays a broader critique of the French government's approach to truth, misinformation, and public policy.

Takeaways

  • 😠 Macron wants to protect youth from fake news but ministers spread misinformation
  • đŸ˜€ Electricity prices will increase up to 10% for most households
  • 😒 Higher electricity prices presented as necessary to protect finances but alternatives exist
  • đŸ˜« Taxpayer funded aid to private sector has increased from 30B to 157B euros since 1990s
  • đŸ˜© Private schools get 8B in public funding but social diversity decreasing
  • 😖 Government doesn't verify if private schools meet funding obligations
  • 😐 Minister falsely claimed French Tennis Federation didn't get public funding
  • đŸ€„ Minister lied about reason for putting kids in private school
  • 😕 Macron had seat raised 20cm before press conference to seem taller
  • 😌 For truth, youth should limit exposure to Macron and ministers

Q & A

  • What does Emmanuel Macron want to protect French youth from?

    -Emmanuel Macron wants to protect French youth from fake news and misinformation spread on social media. He believes spending too much time on screens can prevent them from distinguishing truth from falsehood.

  • How does Emmanuel Macron plan to teach French youth to identify misinformation?

    -Emmanuel Macron plans to redefine the proper use of screens and digital media consumption for French youth. He will develop recommendations on screen time limits and digital literacy education.

  • Where else does the speaker claim truth is distorted on a daily basis?

    -The speaker claims truth is also distorted daily within Macron's inner circle and high-ranking government officials, who regularly spread misinformation unchallenged.

  • What justification did Bruno Le Maire give for the electricity price increase?

    -Bruno Le Maire justified the electricity price increase by claiming it was necessary to guarantee investment in new power generation and protect public finances.

  • What alternative does the speaker suggest to raising electricity prices?

    -The speaker suggests taxing private companies receiving public aid rather than citizens to save billions and protect public finances.

  • How much public aid do private schools receive and what issue does this cause?

    -Private schools receive 8 billion euros annually in public aid but social diversity has declined, violating their obligations for receiving state funding.

  • What past misrepresentation did AmĂ©lie Oudin-CastĂ©ra make?

    -As head of the French Tennis Federation, Amélie Oudin-Castéra inaccurately presented the amount of public support given to the federation.

  • How did Emmanuel Macron mislead viewers before his press conference?

    -Emmanuel Macron had his chair raised 20cm so he would appear taller, like Charles de Gaulle, as he lectured youth on discerning truth.

  • What does the speaker recommend as the best way for French youth to learn about truth?

    -The speaker jokingly recommends French youth avoid watching Macron and his ministers to learn about truth and lies.

  • What is the overall theme of the speaker's commentary?

    -The overall theme is hypocrisy and misinformation from Macron's government as it advises French youth on identifying truth versus falsehoods.

Outlines

00:00

😕 Macron veut encadrer l'usage des Ă©crans chez les jeunes

Ce paragraphe explique qu'Emmanuel Macron souhaite encadrer l'usage que les jeunes font des Ă©crans pour les protĂ©ger des fake news, apprendre Ă  hiĂ©rarchiser l'information et ne pas avoir un mauvais rapport Ă  la vĂ©ritĂ©. Il met en doute l'efficacitĂ© d'une telle mesure face Ă  la diffusion de contrevĂ©ritĂ©s par le gouvernement lui-mĂȘme.

05:00

😠 Le gouvernement augmente les taxes mais pas celles des entreprises

Ce paragraphe critique le choix du gouvernement d'augmenter les factures d'électricité des Français plutÎt que de taxer les entreprises qui bénéficient d'importantes aides publiques. Il estime que cette mesure pÚsera sur les plus modestes et mentionne un rapport montrant l'inefficacité de nombreuses aides au secteur privé.

10:02

đŸ˜€ Les Ă©coles privĂ©es ne respectent pas leurs engagements

Ce paragraphe explique que les écoles privées sous contrat, bien que recevant 8 milliards d'euros d'aides publiques par an, ne respectent pas leurs engagements de mixité sociale selon un rapport de la Cour des Comptes. Il estime que le gouvernement pourrait réaliser des économies en réexaminant ces subventions.

Mindmap

Keywords

đŸ’ĄĂ©crans

The word 'Ă©crans' (screens) refers to digital devices with screens that youth spend a lot of time on, such as smartphones, tablets and computers. President Macron argues that spending too much time in front of screens from a young age can negatively impact children's emotional, sensory and cognitive development. He wants to regulate screen time to build youth's relationship with truth and strengthen democracy.

💡vĂ©ritĂ©

'Vérité' means truth. Macron is concerned that excessive, unguided screen time exposes youth to misinformation which gives them a poor understanding of truth versus falsehood. This makes them vulnerable to conspiracy theories, hampering the functioning of democracy.

💡contre-vĂ©ritĂ©

A 'contre-vérité' is a falsehood or lie presented as truth. Macron worries the internet and social media make it hard for youth to distinguish truth from false information or conspiracy theories.

💡complotiste

A 'complotiste' is someone who believes and spreads conspiracy theories. Macron implies that too much unsupervised internet use turns young people into conspiracy theorists who have trouble telling truth from lies.

💡rĂ©armement civique

A 'réarmement civique' refers to strengthening citizenship education. Macron wants to counter false information among youth by promoting media literacy and critical thinking to make them informed, responsible citizens.

💡dĂ©mocratie

For Macron, democracy depends on citizens knowing truth from falsehood. Letting youth consume misinformation unchecked imperils democracy by making the public vulnerable to manipulation.

💡finance publique

The 'finances publiques' refers to government budgets and spending. The show argues that rather than tax citizens more to balance budgets, the state could save money by reducing subsidies for private companies.

💡fiscalitĂ©

The 'fiscalité' encompasses taxes, public revenue and expenditures. The video condemns the government's dishonest fiscal policies which disproportionately tax lower-income households.

💡cour des comptes

The 'cour des comptes' is France's public auditor, overseeing use of public funds. It found that private religious schools getting subsidies from the state have failed to uphold social diversity, violating their funding agreements.

💡mensonge

The word 'mensonge' means lie. The host accuses members of Macron's government of openly lying to the public while hypocritically warning youth about the dangers of online falsehoods.

Highlights

The video is abnormal, and we are working hard to fix it.
Please replace the link and try again.

Transcripts

play00:05

nous engagerons un réarmement civique

play00:07

passer du temps devant un écran ça a un

play00:08

impact sur le développement affectif

play00:11

sensoriel cognitif d'un

play00:13

enfant passer du temps devant un Ă©cran

play00:15

et accéder à l'information trÚs jeune

play00:18

sans avoir des repĂšres sans savoir

play00:20

comment hiérarchiser l'information la

play00:22

classifier avoir des bases ça donne un

play00:24

rapport à la vérité à la

play00:26

contrevérité qui est une vraie un vrai

play00:29

sujet pour nos démocrates je vais vous

play00:30

raconter briĂšvement cette histoire celle

play00:34

de notre aßné Vincent Vincent qui a

play00:36

commencé comme sa maman à l'école

play00:39

publique à l'école litrée et puis la

play00:42

frustration de ses parents mon mari et

play00:46

moi qui avons vu des paquets d'heur qui

play00:48

n'étaient pas sérieusement remplacés moi

play00:51

je me suis appuyée avec la plus totale

play00:54

sincérité sur le souvenir et sur le le

play00:58

ressenti d'une expérience de maman il y

play01:00

a 15

play01:01

ans maintenant les Ă©tats statistiques du

play01:05

rectorat et ce qui compte le plus la

play01:08

parole d'une enseignante me donne tort

play01:12

don tact le rapport à la vérité a été

play01:17

mal bĂąti en tout cas construit sur des

play01:20

réseaux sociaux la différence entre la

play01:21

vérité et la contreevérité était pas

play01:23

claire bonjour la génération des

play01:28

complotistes

play01:39

[Musique]

play01:43

cette semaine nous allons parler

play01:44

d'Amélie oua Castera qui de façon un peu

play01:46

surprenante est toujours ministre de

play01:48

l'Ă©ducation nationale et des sports au

play01:50

moment oĂč j'enregistre cette chronique

play01:51

mais nous allons d'abord revenir Ă 

play01:53

l'interminable conférence de presse

play01:54

présidentielle du 16 janvier dernier

play01:56

durant laquelle Emmanuel Macron a

play01:58

répondu pendant plus de 2 Hees à à

play01:59

quelques journalistes soigneusement

play02:01

triés dont certains soit dit en passant

play02:03

avaient eu la bonté d'accepter de

play02:05

transmettre leurs questions Ă  l'avance

play02:07

sans doute pour se prouver Ă  eux-mĂȘmes

play02:09

que la presse est un puissant

play02:10

contrepouvoir mon métier c'est

play02:12

d'enrichir les actionnaires du journal

play02:14

ce jour-lĂ  rappelons-nous le chef de

play02:16

l'État français a promis rĂ©armement

play02:18

civique de la jeunesse passant notamment

play02:20

par la redéfinition selon lui nécessaire

play02:22

de ce qu'il a appelé ouvr les guillemets

play02:25

le bon usage des Ă©crans par cette

play02:27

jeunesse sur la base de recommandations

play02:29

que font des experts que j'ai réuni la

play02:31

semaine derniÚre nous déterminerons le

play02:33

bon usage des Ă©crans pour nos enfants

play02:35

dans les familles Ă  la maison comme en

play02:37

classe parce qu'il en va de l'avenir de

play02:39

nos sociétés et de nos démocraties car

play02:42

a-t-il expliqué on a ensuite beaucoup de

play02:44

nos adolescents et nos jeunes qui ont

play02:47

accĂšs au savoir Ă  l'information Ă 

play02:50

l'actualité uniquement par les écrans et

play02:53

cela a des conséquences trÚs concrÚtes

play02:54

car a poursuivi Emmanuel Macron passer

play02:57

du temps dans un écran et accéder à

play02:58

l'information trĂšs jeune sans avoir des

play03:01

repÚres sans savoir comment hiérarchiser

play03:04

l'information la classifier avoir des

play03:05

bases ça donne un rapport à la vérité à

play03:08

la

play03:08

contrevérité qui est une vraie un vrai

play03:11

sujet pour nos démocraties puis le chef

play03:12

de l'État a rĂ©pĂ©tĂ© que l'encadrement de

play03:14

l'usage que fait la jeunesse française

play03:16

des Ă©crans Ă©tait trĂšs important aussi

play03:18

pour la solidité de nos démocratie parce

play03:20

que si on a des adolescents et des

play03:22

futurs citoyens dont le rapport Ă  la

play03:24

vérité a été mal bùti en tout cas

play03:27

construit sur des réseaux sociaux la

play03:29

différence entre la vérité et la

play03:31

contrevérité était pas claire bonjour la

play03:34

génération des complotistes en résumé

play03:36

Emmanuel Macron veut donc protéger les

play03:37

jeunes Français et les jeunes françaises

play03:39

contre les fake news en leur apprenant Ă 

play03:41

repérer les contreevérités véhiculé

play03:43

notamment par les réseaux sociaux et

play03:45

c'est trÚs gentil de sa part mais ça

play03:46

risque de ne pas suffire car dans le

play03:47

monde réel il y a beaucoup d'autres

play03:49

endroits oĂč la vĂ©ritĂ© est

play03:50

quotidiennement mise Ă  mal l'un de ces

play03:52

endroits est bien Ă©videmment la macronie

play03:54

dont les plus hauts représentants

play03:56

jusqu'au plus haut sommet de l'État

play03:57

continuent imperturbablement semain

play03:59

aprÚs semaine à proféré le plus

play04:01

tranquillement du monde et avec une

play04:03

assurance qui force le respect d'Ă©normes

play04:05

contevérité ça ne fait jamais que cet an

play04:07

que ça dure non ce n'est pas

play04:12

vrai c'est impossible dimanche dernier

play04:15

par exemple Bruno Lemer ministre de

play04:16

l'économie et des finances s'est invité

play04:18

au journal de 20h de

play04:21

TF1 oĂč il a annoncĂ© une hausse des prix

play04:24

de l'électricité allant de 8,6 % pour le

play04:27

tarif de base Ă  9,8 % pour le tarif

play04:30

appelé heure pleine heure creuse avant

play04:32

de promettre qu'aprĂšs cela il n'y aurait

play04:34

plus de nouvelle augmentation avant 2025

play04:36

monsieur est trop bon la facture

play04:38

d'électricité sur les tarifs heure plein

play04:41

heure creuse va augmenter de 9,8 % au

play04:44

1er février sur les tarifs de base 8,6

play04:47

%. c'est-Ă -dire que pour 97 % des

play04:50

ménages français l'augmentation sera

play04:53

sous les 10 % comme je m'y étais engagé

play04:55

c'est la derniĂšre hausse de cette taxe

play04:57

sur l'année 2024 euh la la prochaine

play05:00

sera au 1er février 2025 pour justifier

play05:02

cette augmentation qui est censée

play05:04

permettre Ă  l'État d'Ă©conomiser

play05:05

plusieurs milliards d'euros le ministre

play05:07

a expliquer que cette décision difficile

play05:09

était je cite encore nécessaire pour

play05:12

garantir notre capacité d'investissement

play05:14

dans de nouvelles capacités de

play05:15

production électrique et pour protéger

play05:17

nos finances publiques dit comme ça ça

play05:19

sonne plutÎt bien ça a l'air plutÎt

play05:21

convaincant c'est vraiment génial mais

play05:23

c'est du

play05:25

pipo car en vérité rien n'oblige Bruno

play05:27

le ma Ă  prendre cette mesure qui va

play05:29

peser d'un poids trÚs considérable sur

play05:31

les finances des Français les plus

play05:32

modestes et dont les riches

play05:34

s'accommoderont beaucoup plus facilement

play05:35

si vraiment il souhaitaent Ă©conomiser

play05:37

des milliards et protéger les finances

play05:38

publiques Bruno Le Maire pourrait par

play05:40

exemple faire le choix de taxer les

play05:42

entreprises privées bénéficiant d'aide

play05:44

publique plutĂŽt que les citoyens dans un

play05:46

rapport publié en mai 2022 est passé

play05:48

largement inaperçu car il n'intéressait

play05:51

bien sûr pas les médias mainstream

play05:52

contrÎlés par des milliardaires gavés

play05:54

d'aidees publiqu des chercheurs de

play05:55

l'Université de lßle ont en effet révélé

play05:57

que le montant de ces aides publiques au

play05:59

secteur privé n'a cessé d'augmenter

play06:01

depuis le début des années 2000 et qu'il

play06:03

était passé de l'équivalent en Fran de

play06:05

30 milliards d'euros par an dans les

play06:07

années 1990 à 100 milliards d'euros à

play06:10

partir de 2008 puis Ă  157 milliards

play06:12

d'euros en 2019 or ces aides ne servent

play06:15

Ă  peu prĂšs Ă  rien les auteurs du rapport

play06:17

estiment que dans la plupart des cas

play06:19

leur efficacité est au contraire trÚs

play06:20

discutable mais pour le ministre de

play06:22

l'Ă©conomie et des finance il n'est

play06:23

manifestement pas question de réduire

play06:25

leur montants il est vrai qu'il est

play06:26

beaucoup plus simple de raconter aux

play06:28

Français que si on n'augmente pas leur

play06:29

facture d'électricité nos finances vont

play06:31

s'effondrer parmi les trĂšs nombreux

play06:33

bĂ©nĂ©ficiaires des largesses de l'État on

play06:34

trouve aussi les 7500 Ă©tablissements

play06:36

scolaires majoritairement catholique des

play06:38

l'enseignement privés sous contrat qui

play06:40

reçoit tous les ans 8 milliards d'euros

play06:42

d'ĂȘes publi une trĂšs coquette

play06:44

[Musique]

play06:46

[Applaudissements]

play06:49

[Musique]

play06:53

somme en Ă©change de C man les

play06:56

établissements concernés prennent un

play06:58

certain nombre d'engagements comme par

play06:59

exemple celui d'améliorer la mixité

play07:01

sociale dans leur classe mais dans les

play07:03

fait observe la Cour des comptes dans un

play07:05

tout récent rapport cette mixité sociale

play07:07

est en fort recul depuis une vingtaine

play07:09

d'années dans les établissements privés

play07:10

sous contrat oĂč les enfants de famille

play07:12

trÚs favorisés qui constituaient 26,4 %

play07:15

des effectifs en 2000 représentent

play07:17

aujourd'hui plus de 40 % des Ă©lĂšves par

play07:19

conséquent ces établissements ne

play07:21

s'acquitent pas des obligations qui leur

play07:22

permettent d'obtenir des aides de l'État

play07:24

qui de son cÎté et toujours selon la

play07:26

Cour des comptes ne se donneent pas la

play07:27

peine de vérifier qu'ils tiennent leurs

play07:29

engagement le gouvernement serait donc

play07:31

tout à fait fondé à réexaminer ses

play07:32

subventions cela lui permettrait

play07:34

peut-ĂȘtre de rĂ©aliser une substantielle

play07:36

Ă©conomie de plusieurs milliards d'euros

play07:38

mais ce n'est manifestement pas la

play07:39

solution retenue par Bruno Le Maire

play07:41

c'est une décision difficile mais c'est

play07:43

une décision qui est nécessaire pour

play07:45

garantir notre capacité d'investissement

play07:47

dans de nouvelles capacités de

play07:49

production Ă©lectrique et puis pour

play07:51

sortir définitivement du quoi qu'il en

play07:53

coûte revenons maintenant aprÚs cette

play07:54

habile transition et pour finir à Amélie

play07:56

oua casterra dont les trois enfants

play07:58

comme on sait sont précisément

play08:00

scolarisés dans l'un de ses

play08:01

établissements privés le collÚge

play08:03

Stanislas dans le trébourgeois 6e

play08:05

arrondissement de Paris

play08:07

[Musique]

play08:09

allez comme nous l'avons dit ici mĂȘme la

play08:11

semaine derniĂšre elle a elle aussi

play08:13

proféré une trÚs grossiÚre contre vérité

play08:15

lorsqu'elle a soutenu qu'elle avait

play08:17

inscrit ses enfants dans le privé à

play08:18

cause de l'absentéisme de l'institutrice

play08:20

de son fils aßné lorsqu'il était inscrit

play08:22

Ă  l'Ă©cole publique on sait aujourd'hui

play08:24

que cette affirmation Ă©tait fausse

play08:26

l'institutrice incriminée a formellement

play08:28

démenti avoir été absente et on a

play08:30

découvert depuis dans un rapport

play08:31

parlementaire publié le mardi 23 janvier

play08:34

que lorsqu'elle dirigeait la Fédération

play08:35

Française de Tennis avant de rejoindre

play08:37

le gouvernement Amélie oua Castera avait

play08:40

je cite fourni une présentation inexacte

play08:43

du soutien public consenti par l'État à

play08:45

cette fĂ©dĂ©ration sportive ces 500000 €

play08:48

sont Ă  mettre en regard des 100 millions

play08:51

d'euros dégagés par cette fédération à

play08:54

raison du business model

play08:55

particuliĂšrement performant de la

play08:57

Fédération française de tennis et du

play08:59

tournoi de Roland Garros et que c'est

play09:00

une fĂ©dĂ©ration qui ne touche pas 1 € de

play09:03

subvention publique

play09:05

elle est donc en capacité de

play09:08

payer ceux de ses talents Ă  ce niveau ou

play09:11

ceux de ses dirigeants Ă  ces niveaux si

play09:13

je rapporte ma rémunération actuelle au

play09:16

volume d'heure que chaque semaine je

play09:18

m'en fourne en bossant jour nuit weekend

play09:22

je suis pas bien payé pour le dire

play09:24

autrement et de façon moins feutrée que

play09:26

les auteurs de ce rapport parlementaire

play09:28

qui sont Ă©videmment tenu Ă  une certaine

play09:30

pondération la ministre avait déjà menti

play09:32

en somme pendant qu'Emmanuel Macron

play09:34

décrÚte lors de sa conférence de presse

play09:36

que passait trop de temps devant un

play09:37

Ă©cran risque d'empĂȘcher la jeunesse

play09:39

française de bien faire la différence

play09:41

entre la vérité et la contreevérité ces

play09:44

ministres profÚrent des contreevérité en

play09:46

essayant de les faire passer pour des

play09:47

vérités tu mens tu mens tu mens il men

play09:51

il men il est vrai que l'exemple le

play09:52

vient encore et toujours de trĂšs trĂšs

play09:54

haut puisque comme l'a ensuite révélé le

play09:56

quotidien Libération Emmanuel Macron

play09:58

avant le début de sa conférence de

play09:59

presse avait fait rehausser le fauteuil

play10:01

sur lequel il Ă©tait assis afin de se

play10:03

grandir de 20 cm pour ressembler au

play10:06

gĂ©nĂ©ral de Gaulle en mĂȘme temps qu'il

play10:07

expliquait aux adolescents français la

play10:09

nécessité de bien différencier le vrai

play10:11

du faux il trichait donc sur sa taille

play10:14

finalement le mieux pour la jeunesse de

play10:16

France si vraiment elle veut apprendre Ă 

play10:18

bien différencier la vérité du mensonge

play10:20

serait peut-ĂȘtre de ne pas passer trop

play10:21

de temps devant Macron et ses ministres

play10:23

bonjour la génération des

play10:28

complotistes

play10:30

[Musique]